w'balence

Utilisation de W prime Balance (W’bal) dans la planification de l’entraînement.


Depuis quelques années je travaille avec Velobook pour recueillir les données des coureurs de Puissancentrainement. Il s’agit d’une plateforme en ligne sur laquelle les coureurs uploadent leurs sorties d’entraînement et de compétition. Elle présente plusieurs avantages par rapport à bien d’autres. On a par exemple la possibilité d’indiquer sont ressenties sur la sortie avec trois échelles différentes. Elle permet aussi une analyse poussée de chaque sortie et de l’ensemble de la saison (progression, récap, indicateur de forme…). Mais depuis cette année je me suis penché sur une donnée spécifique : le W ‘bal.

w'balence

Entrainement personnalisé w’ balance

Définition du W’bal

Comme lorsque vous partez en voiture vous avez un réservoir de carburant ; au départ d’une sortie à vélo vous disposez d’une réserve énergétique. Cette valeur est propre à chaque individu. Elle s’exprime en joules.
Pour le moment le schéma est assez facile et on a l’habitude de l’entendre. Ce qui est déjà moins communs c’est que W ‘bal (notre réserve énergétique) diminue dès où l’on dépasse notre Critical Power (CP).

Plus je vais reproduire des efforts au-dessus de CP plus je vais entamer mon W ‘bal

Ainsi si je roule à une allure facile en dessous de CP je vais pouvoir tenir cette intensité très longtemps sans entamer mon W ‘bal. Plus je vais reproduire des efforts au-dessus de CP plus je vais entamer mon W ‘bal. Il est également possible de faire revenir notre W’bal à l’état initial suite à un effort. Pour cela il faudra s’accorder une période de récupération (en dessous de CP) suffisamment longue.
Les efforts au-dessus de CP sont décrits comme des « cartouches » sur vélobook. Le programme calcule notre moyenne maximal de puissance (CP) sur la base d’un modèle appelé « Extended CP » développé via goldencheetah par Mark Leversedge.

Vous pouvez également lire cet article pour en apprendre davantage.

Utilisation de W’bal pour la planification des séances

Pour planifier une séance grâce au W’bal à partir de vélobook on utilise le programme « session builder ». On se retrouve face à un écran où l’on peut sélectionner un athlète (en haut à droite).
Après avoir sélectionné l’athlète velobook nous indique tous ses paramètres d’entraînement (dont CP – W ‘bal – PMA …) à partir des précédentes données chargées sur la plate-forme.
Une séance est pré-enregistrée. Pour créer une séance il suffit d’effacer celle existante et de l’écrire avec les balises suivantes :
pour faire 3 séries de 8 répétitions de 40 secs à 380 watts suivis de 20 secs à 180 watts avec 6 minutes de récupération entre les séries à I2 on écrira :

8 x ( 40 sec @ 380 watts r 20 sec @ 180 watts)
6 min @ I2

8 x ( 40 sec @ 380 watts r 20 sec @ 180 watts)

6 min @ I2

8 x ( 40 sec @ 380 watts r 20 sec @ 180 watts)

Ainsi le programme va calculer la baisse de W’bal sur les efforts et le niveau de son retour à l’équilibre après les contres-efforts. On a un graphique qui nous le montre bien « Wprime Balence Kj ». On voit les séries d’efforts et les séquences de récupérations. Les différentes couleurs « haut » « médium » et « Bas » sont liées à la situation dans la zone d’effort lorsque notre exercice ne comporte pas (que) des watts chiffrés. Ici I2 peut être comprise faire entre 180 et 250 watts ce qui n’aboutira pas à la même récupération de W’bal en fin de contre effort.

I2 peut être comprise faire entre 180 et 250 watts ce qui n’aboutira pas à la même récupération de W’bal en fin de contre effort

Plusieurs autres graphiques nous renseignent la différence avec le profil puissance-record tout au long de l’exercice « différence séance avec MMP;% »

Dans le tableau « résultat analyse » on aura même possibilité de consulter avant la séance la difficulté de l’exercice pour le coureur, le nombre de kilojoules dépensés, le nombre de kilojoules dépensés pour les efforts au-dessus de CP, le nombre de consommation de notre W ‘bal, l’intensité de l’exercice exprimé en pourcentage de CP, le nombre de TSS, la puissance normalisée et enfin l’intensité d’effort (IF=Puissance Normalisé / FTP)

Cela fait un énorme éventail de données pour construire la séance mais en pratique ça sert à quoi ?

L’outil extraordinaire avec vélobook c’est que grâce à l’éventail des séances chargées sur la plate-forme le programme calcule nos différentes valeurs W ‘bal (en Kj) et CP(en watts).

 

Ainsi si je donne l’exercice de type Gimenez suivant à deux coureurs différents qui ont la même PMA: 360watts. Exercice noté : 9 x (1 min @ 360 watts r 4 min @ 260 watts ).

W'bal puissance entrainement

David

Sur cet exercice le coureur nommé David qui a une PMA de 360 watts arrive à épuisement au bout de la 8éme séquence de 1 min @ 360watts

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tandis que le coureur nommé Mathieu  qui a une PMA

utilisation W'bal planification de entrainement

Mathieu

presque identique et même inférieur (347 watts) n’arrivera pas à épuisement de sa réserve énergétique W’bal à la fin de cet exercice. Le CP de Mathieu étant plus élevé  (281 watts contre 272 chez David). Il pourra mieux récupérer sur les périodes de contre effort à 260 watts. David, qui sera beaucoup plus proche de son CP sur les contres efforts ne récupérera pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin : regardez l’article sur la position en clm